BELLADONE

Chez les Amérindiens : Contre le gonflement des pieds et bosses

Belladone
Berce très grande

 

BERCE TRÈS GRANDE

Chez les Amérindiens : Utilisée pour ses vertus médicinales par une seule tribu amérindienne, les Hurons, qui connaissent la plante sous le nom de « Poglus ». Ils utilisent la plante avec grand succès pour combattre la grande épidémie de grippe espagnole en 1918. Elle a des propriétés : aphrodisiaque, calmante, digestive, carminative, antirhumatismale, hypo sensitive, stimulante et résolutive.

BLEUET

Les Ojibwés (peuple autochtone du Canada) utilisent les feuilles pour purifier le sang, pour soulager les coliques ou le labeur des femmes et comme un tonifiant après une fausse couche. 

Les Iroquois (peuple autochtone de l’Amérique du Nord) mangent les fleurs crues. Les fruits se mangent aussi, bien sûr.

 Il existe plusieurs techniques traditionnelles autochtones de préserver les bleuets pour l’hiver : le séchage sur un panier d’écorce plat au-dessus d’un feu, mais loin de la flamme, la transformation en boules de purée qui sont ensuite mises à sécher au soleil, l’évaporation presque totale de l’eau pour la confection d’une pâte de bleuets.

Bleuet

Les fruits et les feuilles sont utilisés de façon médicinale. En cataplasme, les feuilles fraîches soulagent les douleurs articulaires.

Les feuilles séchées sont consommées en infusion pour soulager la diarrhée chez les enfants, les maux de tête chez les adultes, pour régulariser les menstruations chez les femmes, etc. Les racines auraient des propriétés anticancéreuses, mais sont toxiques à trop forte dose.

Spiritualité Autochtone