FENOUIL

Chez les Amérindiens : On utilise la camomille, le fenouil et différentes sortes de menthe contre les maux d’estomac. En infusion ou mâché pour soulager la toux, le mal de gorge, pour aider à la digestion. Soulage de la diarrhée et traite toute sorte de rhume. Il est également utilisé en cataplasme pour soulager les douleurs oculaires et les maux de tête.

Chez les Chinois : Contre la douleur des hernies du froid, des testicules, la douleur épigastrique, la nausée, le vomissement.

Fenouil
Flouve odorante

FLOUVE ODORANTE

Chez les Amérindiens : Eloigne les esprits négatifs grâce à son parfum qui ressemble au miel. Elle est utilisée dans nombreux rituels. Une tresse de flouve peut être accrochée à la pipe sacrée.

FOIN D’ODEUR (Hierochloe odorata)

Chez les Amérindiens : Appelée aussi les ¨cheveux de la terre mère ¨, c’est une plante féminine. Elle attire les Énergies propices à l’harmonie, elle invite les énergies bénéfiques, incite l’ouverture et la réception des ondes positive et rend l’ambiance très agréable. Utilisée pour calmer les esprits et obtenir la paix avant les réunions ou les rencontres. 

Sert à amener des énergies bienfaisantes dans un endroit, à purifier des lieux et des personnes (souvent en combinaison avec la sauge et le genévrier). On dit que le foin d’odeur doit être cueilli par celui qui veut en bénéficier. 

Foin d'odeur
Fraisier des champs

FRAISIER DES CHAMPS

Chez les Amérindiens : Les Hurons, les Mohawks et la majorité des autres tribus amérindiennes les consomment frais ou séchés. Les Iroquois célèbrent la première récolte de fraises en crachant le jus sur la tête de ceux et celles qui désirent la santé et la prospérité. 

A des propriétés : astringente, dépurative, diurétique, hypotensive, laxative et tonique. La fraise est un aliment d’une grande richesse en sels minéraux, ce qui la rend particulièrement utile aux anémiés et aux tuberculeux. Les personnes souffrant d’arthrite ou de rhumatisme peuvent tirer parti des propriétés diurétiques et laxatives de ce petit fruit. Les feuilles et surtout les racines, riches en tannin, sont depuis fort longtemps utilisées contre les diarrhées et les entérites.

FRAMBOISIER

Chez les Amérindiens : Les framboises sont des fruits laxatifs et légèrement diurétiques. Ils utilisent aussi les racines et les tiges. Les Hurons et les Algonquiens luttent contre la dysenterie avec une décoction des racines. Une association de l’écorce interne du framboisier avec celle du rosier sauvage, sert à combattre les inflammations des yeux ainsi que les cataractes. Les propriétés ophtalmiques du framboisier sont connues de la plupart des tribus amérindiennes. Ils préparent aussi une tisane concentrée de feuilles pour favoriser le travail durant l’accouchement

Les Européens ont retenu, pour usage médicinal, les feuilles et les fleurs. Celles-ci possèdent des vertus diurétiques, dépuratives, astringentes, emménagogues, et antiscorbutiques. Le fruit est rafraîchissant et tonique.

Framboisier
Spiritualité Autochtone