TABAC (Nicotiana tabacum)

Chez les Amérindiens : C’est la plante des offrandes. Elle fait partie des 4 herbes sacrées amérindiennes. Les Lakotas l’allient à l’écorce d’aulne rouge pour confectionner leur tabac de cérémonie. Utilisée pour protéger la santé des Peuples, pour assurer leur sécurité dans des tempêtes, pour demander l’aide du Grand Esprit ou pour exprimer sa gratitude pour des faveurs obtenues. On peut aussi offrir du tabac à une pierre, à l’esprit animal ou d’un arbre que l’on vient d’abattre. On dépose un peu de tabac sur le sol avant de faire une prière de remerciement (gratitude : donner pour recevoir). Selon les Amérindiens, le tabac active le pouvoir de toutes les autres plantes.

Les Micmacs (peuples autochtones parmi les premiers occupants de la région atlantique canadienne) utilisent les feuilles pour soigner les maux d’oreilles. Mélangé à certaines baies, il permet d’arrêter les hémorragies.

Tabac

Utilisé comme laxatif, pour ses effets émétiques (qui fait vomir), comme vermifuge, contre les crampes, les douleurs intenses, les maux de dents, la fatigue, les coliques, comme contrepoison, en cataplasme pour soigner les morsures d’insectes, de serpents, pour soulager les douleurs articulaires ou musculaires, les crampes, les entorses. Le jus des feuilles est utilisé pour favoriser la cicatrisation. Une boule de feuille mâchée soulage le mal de dents grâce aux propriétés anesthésiantes de la plante.

Mélangé à du sel, il traite les plaies laissées suite à l’ablation de tumeurs au cou (chez les Aztèques).

Thé du Labrador

THE DU LABRADOR

Les Inuits et Amérindiens du Labrador utilisent ses feuilles pour traiter les gerçures, les brûlures et les inflammations de la peau. C’est la plante la plus souvent citée chez les guérisseurs et chamans de ces régions polaires, utilisée contre les états grippaux, les maux d’estomac, de l’appareil respiratoire, contre toutes sortes de blessures et de plaies.

Elle est fumée ou consommée en tisane et possède des propriétés calmantes et antidiabétiques.

TREFLE ROUGE

Chez les Amérindiens :  Les fleurs, les feuilles et les racines sont utilisées sous forme de tisane. Utilisé pour traiter les inflammations, les affections respiratoires et pour améliorer la circulation.

Trèfle rouge
Valériane

VALERIANE

Chez les Amérindiens : pour les maladies liées au système nerveux, ils utilisent la racine de valériane, le gui et la lobélie. La racine consommée sous forme d’infusion est utilisé pour soulager les douleurs musculaires et pour son effet calmant.

VIOLETTE

Chez les Amérindiens : utilisé comme analgésique

Chez les Chinois : pour traiter les furoncles, les abcès, les ulcérations cutanées, les inflammations cutanées, l’appendicite, la douleur, la morsure de serpent, le gonflement et la rougeur des yeux.

Violette
Verge d'or

VERGE D’OR

Chez les Amérindiens : Utilisée sous forme d’infusion ou sous forme de pommade, elle traite les bronchites et d’autres problèmes pulmonaires, le rhume, la grippe, les inflammations, les maux de gorge. Grace à ses propriétés antiseptiques elle soigne les coupures et les éraflures.

Spiritualité Autochtone