Coutumes et traditions funéraires
Croyances sur la mort

Les Sioux sont un important groupe ethnique et linguistique amérindien du Centre et du Sud-Est de l’Amérique du Nord. Les Lakotas et les Dakotas sont des tribus autochtones appartenant à ce groupe ethnique. Le mot Lakota signifie « appeler à l’aide », « prier », « revendiquer une relation avec », le mot Dakota signifie « ami », « allié ».  

Le symbole prééminent de la religion Sioux est le cerceau sacré (voir en bas de la page), qui matérialise le concept selon lequel tout dans l’univers est entrelacé. Ils pensent que lorsque quelqu’un meurt, son âme entame son voyage vers la terre des esprits (une terre constituée de nombreuses loges) et qu’elle se fond dans le Grand Esprit. 

Le Grand Esprit (ou le Grand Mystère) représente un dieu omnipotent et omniprésent, une essence impersonnelle, la force non personnalisée de l’univers. Le Grand Esprit est l’architecte de l’univers, le créateur de tout ce qui existe.

Ils croient que le Grand Esprit a créé l’univers et que les âmes humaines représentent sa manifestation. Il est présent dans les arbres, la végétation, les rivières, les montagnes et tous les animaux à quatre pattes et les créatures ailées. Il est aussi au-dessus de toutes ces choses et de ces peuples. 

Les Indiens Sioux vivent en communion avec la nature.  Dans leur pensée il y a des esprits partout: dans les arbres, les plantes, les fleurs, etc. Tout est lié, les êtres humains devraient interagir de la meilleure façon possible avec les autres humains, le monde naturel, le monde spirituel et le cosmos.  

Tout ce qui existe possède un esprit qui reflète une forme de vie extérieure différente. Ces formes de vie ne sont pas réelles, elles représentent la manifestation matérielle des forces internes.

Lorsqu’ils ressentent cela profondément dans leurs cœurs, alors ils craignent, aiment, et comprennent profondément le Grand Esprit. Et à partir de ce moment, ils savent agir et vivre selon sa volonté.

Sioux qui prie le Grand Mystère
Village Sioux

Chaque homme à la naissance reçoit trois essences :

– l‘esprit gardien, qui le protège de mauvaises entités

– l‘esprit qui vient des étoiles

– l‘âme, qui représente le reflet immatériel et immortel du corps

A sa mort, l’esprit gardien et l’âme l’accompagnent dans l’autre monde, au-delà de la Voie Lactée. Plus tard ils retournent vers l’endroit où ils vivaient avant la naissance.

Les restes mortels se décomposent jusqu’à ce qu’ils se dissolvent dans le néant.

Les âmes sont présentes dans le monde des vivants et leur servent souvent de guide. 

Les rêves représentent un moyen important d’établir des relations avec les esprits. Certaines personnes peuvent même acquérir des pouvoirs surnaturels à travers les rêves.

La prière symbolise l’acte d’invoquer des relations avec ses ancêtres ou le monde spirituel.

Campement Sioux Dakota

L’esprit du défunt voyage vers l’au-delà. Pour faciliter le passage vers la terre des Esprits, les Sioux traditionnels portent aux poignets des marques tatouées, pareil à un passeport. L’esprit hibou examine toutes les âmes, et laisse passer seulement celles qui portent ces tatouages. Les autres sont repoussées sur terre et deviennent des esprits errants. 

Pour mieux accompagner l’esprit à son lieu de repos, les funérailles, qui durent environ quatre jours, s’accompagnent de rires, de joie et de bonne humeur. Le voyage spirituel commence à la fin de cette période parce que l’âme a besoin de ce temps avant d’atteindre le monde spirituel.

Le corps est placé assez haut dans un arbre ou sur une plate-forme en bois sous forme d’échafaudage. Il est ainsi protégé contre les animaux. Le corps est solidement enveloppé dans des peaux, des couvertures et des tissus, avec de nombreux effets personnels et est toujours placé avec la tête dirigée vers le sud. Il est ensuite abandonné à la décomposition. 

Les individus assassinés sont enterrés dans le sol juste après leur mort, avec la tête vers le sud, le visage vers le bas et avec un morceau de graisse dans la bouche.

Ils croient que lorsque quelqu’un meurt, la famille et ses proches sont en grand danger. Cela explique pourquoi ce sont les parents les plus éloignés qui prennent soin du corps et distribuent ses biens terrestres.

Sépulture dans l'arbre
Le chef Sitting Bull

Ils sacrifient le cheval préféré du défunt parce qu’il en aura besoin dans l’au-delà. Certains de ses effets personnels sont répartis au fond de la tombe d’autres sont placés directement sur le corps. Ils font une nouvelle ouverture dans la tente et font passer le corps à travers elle. Après son passage, ils scellent cet espace soigneusement.

Ceux qui manipulent le corps sont prudents pour éviter d’offenser l’âme, et se purifient après avoir rempli tous les devoirs envers le défunt. 

Pour éviter son éventuel retour et sa manifestation dans les lieux où il vivait, les Sioux ne prononcent plus le nom du défunt. Ils gardent ses propriétés pendant un an. Plus tard, tous ses biens sont distribués aux nécessiteux.

Les Sioux ne pleurent car le phénomène de la mort est considéré comme faisant partie de la vie. Ils ne disent pas « au revoir » à leurs morts car le mot n’existe pas dans leur vocabulaire.

Ils disent « Je te reverrai. Parce qu’on est nés pour se retrouver un jour dans le monde des esprits. » 

Sources

Les peuples Amérindiens (http://amerindien.e-monsite.com)

Rites et légendes Lakotas (https://stjosephdudakota.fr)

Les rites funéraires chez les Lakota (https://hokewin.skyrock.com)

Sioux (https://stringfixer.com/fr/Sioux)

La Pointe Ernie, Sitting Bull, sa vie, son héritage

Wikipédia Lakotas (https://fr.wikipedia.org/wiki)

Religion Lakota  (http://cocomagnanville.over-blog)

Legends of America Photo Prints (https://photos.legendsofamerica)

Le Cercle Sacré

Le cerceau est le symbole de « l’éternel cycle de la vie, de l’univers, la forme parfaite, le début et la fin, l’existence universelle.

Paroles du W. Black Elk (1863-1950), homme médecine et leader spirituel sioux Oglala : 

« Autrefois, quand nous étions un peuple fort et heureux, nous tirions tout notre pouvoir de I’ anneau sacré, qui nous garantissait la prospérité tant qu’il restait intact. En son centre, l’arbre en floraison se nourrissait au cercle aux quatre quadrants. L’est apportait la paix et la lumière, le sud la chaleur, L’ouest la pluie et le nord, avec le froid et les grands vents, la force et l ‘endurance. Cette connaissance nous a été transmise du monde extérieur par notre religion. Les forces du monde agissent toujours en cercle.

 Le ciel est arrondi et j’ai entendu dire que la terre est ronde comme une boule, et les étoiles aussi Le vent, quand il souffle avec force, tourbillonne. Les oiseaux construisent leurs nids en rond, car ils pratiquent une religion identique à la nôtre. Le soleil décrit un cercle au-dessus de nous. La lune fait de même et les deux astres sont ronds.

Même les saisons forment un grand cercle en se succédant dans un ordre immuable. La vie humaine est aussi un cercle menant de l’enfance à l ‘enfance, et il en est ainsi de tout ce qui est animé. Nos tipis étaient ronds comme des nids d’oiseaux et disposés en cercle, anneau de la nation, le nid des nids où, selon la volonté du Grand Esprit, nous élevions nos enfants. »

La roue médecine est une représentation symbolique du monde. Elle représente le Chemin d’éveil et de croissance personnelle.

La roue de médecine est un schéma autour duquel s’organise l’univers tout entier, comme la vie de chacun d’entre nous.

Elle incarne les quatre voies que nous sommes invités à expérimenter dans notre vie, les quatre étapes de tout développement psycho spirituel.

Traditionnellement les roues de médecine sont dessinées sur le sol avec des pierres, ses valeurs se définissent au travers de ses points cardinaux qui ont chacun des caractéristiques propres dans des domaines précis.

La roue de médecine (le cerceau sacré), se construit à partir d’un modèle particulier composé d’une pierre au centre et de multiples pierres tout autour avec des roches ou de lignes rayonnant à partir du centre.

Elle a pour but de donner des conseils à appliquer dans la vie. Elle peut aider sur tous les plans : physique, psychique, émotif, spirituel que ce soit pour accroître ou retrouver l’équilibre personnel.

Elle peut également enseigner à chacun ses réelles capacités, faire trouver le but de sa vie et accéder à la paix intérieure.

Sources :

Culture Sioux Lakota (https://itancansioux.wordpress.com)

Pays du Zabulon, Un cerceau, un cercle et un arbre (http://www.paysdezabulon)

La médecine amérindienne (http://ekladata.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spiritualité Autochtone