Chamanisme et Spiritualité

Les Sioux sont un important groupe ethnique amérindien du Centre et du Sud-Est de l’Amérique du Nord. Les Lakotas et les Dakotas sont des tribus autochtones américaines appartenant à ce groupe ethnique. 

Le mot Lakota signifie « appeler à l’aide »,  « prier » et « revendiquer une relation avec ».  

Black Elk homme médecine Lakota

Les peuples Amérindiens ont dans leurs tribus un homme qui selon eux est doté de pouvoirs. 

Cet homme est le chaman. Le chaman peut parler avec les morts, soigner les malades et comprendre les rêves.

Pour qu’un homme puisse devenir un chaman, il doit passer une épreuve. Cette épreuve est une longue période de jeûne où l’homme doit rester à l’écart de toute personne exceptée une qui lui apporte du bois pour se chauffer. 

Cette période de jeûne dure environ un mois. Le chaman reste dans une petite maison où il doit essayer de prendre contact avec les esprits.

Le chaman ne guérit pas n’importe quelle maladie. Lorsque cette maladie est naturelle et peut se soigner à l’aide de plantes, l’amérindien se soigne tout seul. Lorsque la maladie est inconnue, c’est le chaman qui intervient.

Chez les Lakota le chamane bénéficie d’un statut privilégié. 

Il joue un certain rôle politique et peut être considéré parfois comme étant plus important que les chefs et les guerriers éminents. 

En plus de sa capacité d’interpréter les visions, il peut aussi préparer des amulettes de protection pour les hommes et leurs chevaux, modifier les conditions météorologiques au profit d’un parti de guerre ou encore localiser les ennemis en communiquant avec les esprits.

Chaman Lakota

Chez les Dakota la défense de la tradition s’organise autour du chaman. En plus de son rôle thérapeutique il participe aux grands rituels traditionnels, conseille les représentants lors des élections, aide les élus.

Comme partout dans les Plaines, le chamanisme tient une très grande place dans les activités guerrières, ce qui renforce le contrôle social exercé par leurs chamanes, en partie par le biais des confréries.

Sources :

http://ekladata.com/M0WDuarEo_Jhv0Yf90Vzh7n9w1w/La-medecine-amerindienne.pdf

Dominique Aujollet, Confréries guerrières et confréries de rêveurs chez les Sioux Lakota

Danièle Vazeilles, Chamanes et visionnaires sioux 

Pierre-Yves Jacopin, Roberte Hamayon, Rapport de l’atelier « Chamanisme », 

http://cocomagnanville.over-blog.com/2018/12/religion-lakota.htmlp

Symbole du chamanisme amérindien

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spiritualité Autochtone